Qui délivre un Laissez-passer ?

6
Partager :

Le commissaire Bleu Charlemagne n’a pas voulu entrer dans la controverse politique en citant un parti politique accusant les services compétents d’émettre des laissez-passer sélectivement.

Lors de sa dernière conférence de presse, le Secrétaire exécutif du PDCI-DRDA a estimé qu’il y avait « deux poids deux mesures » dans la délivrance du laissez-passer, comme en accusant les services du ministère de la Sécurité et de la Protection civile de promouvoir le DDH.

A lire également : Puis-je voyager en Europe avec une carte d'identité périmée ?

Charlemagne Bleu a précisé que le « laissez-passer » est délivré en accord avec le demandeur par les autorités identifiées. Le Chef d’état-major du Ministre de la sécurité et de la protection civile en ce qui concerne le corps diplomatique et les missions, les institutions de la République et les bureaux ministériels, les couloirs humanitaires internationaux et les couloirs humanitaires.

Le Directeur général de la police nationale, le commandant principal de la gendarmerie et le chef d’état-major des forces armées délivrent des laissez-passer respectivement pour la police, les gendarmes et le personnel militaire.

A découvrir également : Comment faire un passeport pour mineur au Cameroun ?

Le Directeur de l’administration territoriale et le préfet du département d’Abidjan reçoivent les autres catégories de population. Enfin, pour tous les voyages non exemptés de l’intérieur du pays à Abidjan, veuillez contacter les préfets du département.

La conférence de presse quotidienne sur Covid-19, lundi 22 juin 2020 à Abidjan-Plateau, a servi de cadre pour le porte-parole de la Police nationale Charlomagne Bleu pour rappeler que le laissez-passer est un document exceptionnel et gratuit délivré pour quitter ou entrer dans le Grand Abidjan, épicentre de la pandémie et isolé du reste du pays.

En outre, il a averti toutes les personnes (civils et forces de défense et de sécurité) de monétiser la réception du document ou des sorties et l’entrée à Abidjan.

Toutefois, a déclaré Charlemagne Bleu, les mouvements de personnel dans les secteurs de l’eau, de l’électricité et des télécommunications, de la construction et des travaux publics, des produits alimentaires, des produits agricoles, de la production d’électricité, des hydrocarbures et du gaz, de la communication et de la communication, de l’exploitation de l’agro-électricité les complexes industriels, les produits agricoles, les animaux, la pêche et la foresterie, les intrants agricoles, les directeurs funéraires, les produits pharmaceutiques, les produits médicaux et vétérinaires et les produits miniers.

Adam Regis SOUAGA et CICG

7info.ci

Partager :