Comment se fait un divorce à l’amiable ?

294
Partager :

La difficulté que rencontrent les couples de nos jours est assez délicate. Celle-ci va jusqu’à les séparer en vue d’une vie paisible sans tapage pour chacun. Mais à défaut d’une séparation brusque qui amènerait les deux partenaires à se détester pour toujours, il y a une solution plus facile. Il s’agit d’un divorce à l’amiable. De quoi s’agit-il et en quoi consiste-t-il. C’est à ces questions que cet article désire donner réponse.

Se comprendre entre partenaires

Dans tout processus de divorce, il y a une première démarche que les deux partenaires doivent mener. Elle consiste au fait qu’ils parviennent chacun de son côté à avoir un motif de divorce assez valable. Ce motif peut être différent de part et d’autre des deux. Ce qui est souhaité pour le cas du divorce par consentement mutuel, c’est un motif de divorce commun. Quand ces bases sont fixées, il faut que les deux prennent contact avec un avocat. Cela leur permettra de faire le divorce dans les conditions normales. C’est obligatoire pour le divorce à l’amiable ; ce qui n’est pas le cas pour les autres types de divorces.

A voir aussi : Comment se former au massage de bébé ?

Suivre quatre étapes nécessaires

Prendre le rendez-vous avec un avocat pour un divorce amiable est la première étape. C’est le seul capable de permettre au divorce d’aboutir. Ensuite l’avocat établit la convention de divorce avec les deux partenaires. Il veille troisièmement à déposer la requête devant le juge. Ce dernier convoque finalement le couple à une audience devant le juge aux affaires familiales. Cette audience dure au plus 15 min avec écoute attentive et secrète des deux partenaires.

Cela permet au juge d’approuver le divorce. Pour ce faire, il doit veiller à ce que la convention respecte les intérêts des époux et des enfants. C’est à cette seule condition qu’il accepte prononcer le divorce. Il obtient par la suite l’acte de jugement. Il notifie ainsi le divorce aux parties et à la mairie des lieux. Ces derniers se chargent d’inscrire le divorce dans l’acte d’état civil. Dans le cas contraire, le divorce n’est pas accepté.

A découvrir également : Adopter un berger allemand : nos conseils

Connaitre les implications

Le divorce par consentement mutuel, comme c’est le cas ici peut advenir aussitôt après le mariage. Il est différent des autres qui nécessitent au moins six, voire deux mois avant d’engager le processus. Aussi, ce type de divorce est surtout un divorce coûteux surtout quand les deux époux doivent avoir différents avocats. Il ne demande qu’une seule comparution devant le juge. Ce dernier parvient à comprendre les époux à travers une audience. Ce divorce exclut tout retour en arrière quand tout est décidé. Il urge donc de la mûrir profondément.

Partager :