Comment savoir si je suis bénéficiaire d’une assurance vie ?

155
Partager :
man using IP phone inside room

Être désigné comme bénéficiaire d’une assurance vie est une chose rare de nos jours. Cependant, si vous avez la chance d’être choisie par quelqu’un pour percevoir l’argent appelé capital décès, il est normal d’être un peu perplexe aux règles et fonctionnement qui en découlent. En effet, lorsque vous n’êtes pas sûr d’être un bénéficiaire de l’assurance vie. Quelqu’un pourrait vous informer ? Mieux, quoi faire pour le savoir ?

Le titulaire de la police peut vous informer.

Généralement, les bénéficiaires d’assurance vie sont informés par le titulaire de la police qu’ils sont choisis. C’est vraiment bien d’être informer par un être cher que vous été désigné en tant que bénéficiaire de son assurance vie. En effet, il peut vous indiquer où trouver la police après son décès. S’il vous le dis, et bien vous êtes sauvé. Ainsi, ça vous facilite la tâche de savoir quelle compagnie d’assurance contacter pour une demande de règlement.

A voir aussi : Conseils pour réussir son faire-part de mariage

Malheureusement, c’est possible que le titulaire de police ne vous informe pas que vous êtes son bénéficiaire de la police. Ainsi, si vous pensez que vous devrez être le bénéficiaire sans en être sûr. Dans ce cas, c’est la compagnie d’assurance même qui vous informe en premier après le décès du titulaire.

Mais, il n’existe pas un processus automatique qui signale le décès du titulaire à la compagnie d’assurance. Cependant, c’est par le biais des proches du titulaire que la compagnie de l’assurance est informer. En effet, si il y arrivait que la compagnie n’est pas informé. Alors c’est possible que les bénéficiaires ne connaissent pas l’existence du capital décès.

A découvrir également : Chat : 3 conseils pour en prendre soin

Demandez avant le décès.

Bien sûr qu’il est préférable de demander au titulaire si vous êtes un bénéficiaire. Ce ne veut pas dire que vous êtes avide d’argent ou encore pressé de venir à la succession. C’est plutôt une étape importante à ne pas négliger. Il est préférable de le lui demander de son vivant, que de commencer à courir après son décès.

Par ailleurs, lorsqu’il ne va pas vouloir vous le notifier. Et bien, trouver des moyens pour l’encourager à mettre ses papiers dans un lieu accessible. Par exemple dans son coffre fort ou dans le bureau d’un notaire. Ainsi, cela va vous faciliter la tâche après son décès.

gray computer monitor

Passez en revue les piles de papiers

D’abord, si vous avez connaissance que votre proche disposait d’une police de l’assurance. Il faut vérifier dans ses papiers ou fouillez dans son armoire pour s’assurer s’il n’a pas laissé des papiers. Ainsi, il est possible que ses documents soient empilés avec des factures sans rapport.

Cependant, vous pouvez ne pas trouver directement la police dans ses affaires. Il faut donc chercher les relevés de paiement ou les lettres de l’assureur. Ainsi, ça peut vous permettre d’avoir l’idée de qui appeler. Vérifiez également les carnets de chèques bancaires pour avoir des indices.

Par ailleurs, lorsque vous allez découvrir qu’il y a une police. Il faut contacter directement la compagnie d’assurance même si vous n’êtes pas sûr que cette police est encore en vigueur.

Recherche de fonds non réclamés

Lorsque vous pensez être le bénéficiaire d’une assurance vie rien des étapes précédentes ne vous a pas permis de le prouver. Alors vous pouvez rechercher des fonds non réclamés au nom du défunt. Mieux, il faut faire une vérification auprès de l’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance.

Cependant, cette société a pour mission de rechercher les bénéficiaires des assurances vies non réclamés. Par ailleurs, si la personne est décédé il y a longtemps. Vous pouvez vérifier auprès du bureau des biens non réclamés si le capital décès n’est peut-être pas remis à l’État.

En résumé, savoir si on est une bénéficiaire d’une assurance est une chance qui arrive rarement. Néanmoins, si vous avez la chance d’être choisi, il faut mener certaines démarches pour avoir connaissance de ça. Il faut suivre un certain nombre de processus pour prouver que vous êtes bénéficiaire.

Partager :