L’effet de levier en immobilier : les explications de Philippe Germain

137
Partager :
philippe germain ceg invest

Investisseur expérimenté, Philippe Germain, fondateur de CEG Invest, accorde une place importante à l’effet de levier en immobilier. Cette technique permet d’optimiser son investissement et d’augmenter sa rentabilité. Elle fait partie de la stratégie appliquée par Philippe Germain lui-même depuis ses débuts d’investisseur immobilier au Québec.

Qu’est-ce que l’effet de levier : Philippe Germain nous explique pourquoi l’utiliser en immobilier

Fondateur de CEG Invest, Philippe Germain balaie d’un revers de main les idées reçues : il est faux, selon lui, de penser que l’investissement immobilier est réservé aux entrepreneurs fortunés. Pour Philippe Germain, l’investissement locatif représente l’une des stratégies les plus rentables pour les investisseurs, et cela malgré la persistance de stéréotypes dans ce secteur.

A découvrir également : Les avantages des résidences étudiantes... pour les étudiants et les investisseurs

Le fondateur de CEG Invest estime que quasiment tout le monde a la possibilité d’investir dans un bien locatif, afin de générer des revenus réguliers grâce aux loyers. La raison en est qu’il n’est pas nécessaire de disposer d’un apport conséquent pour débuter. Philippe Germain déconseille d’ailleurs d’acheter un immeuble sur fonds propres. La meilleure solution, selon lui, consiste à avoir recours au crédit. C’est à ce niveau que l’effet de levier intervient.

Le prêt immobilier, nous explique Philippe Germain, permet d’alléger les charges de l’investisseur et d’augmenter la rentabilité du placement dans l’immobilier locatif. Mais il est essentiel de bien faire ses calculs : le coût du crédit doit toujours être inférieur à la rentabilité de l’investissement.

A lire en complément : Toulouse, Haute-Garonne : le marché de l’immobilier neuf

C’est cette stratégie qu’applique Philippe Germain avec sa société CEG Invest. Il rappelle que les levées de fonds sont sécurisées pour les investisseurs, dès lors qu’elles sont supervisées par l’AMF Québec, l’Autorité des marchés financiers de la province ou autres régulateurs dépendant de la zone géographique.

Philippe Germain nous explique le fonctionnement de l’effet de levier immobilier

L’effet de levier en immobilier est une notion financière qui consiste à s’endetter pour augmenter sa capacité d’investissement. De cette manière, explique Philippe Germain, il est possible d’accroître son capital à long terme. Cette technique d’autofinancement augmente la rentabilité d’une opération immobilière. L’effet de levier du crédit permet de se créer un patrimoine avec l’argent de la banque.

Prenons un exemple, propose Philippe Germain. Imaginons qu’en tant qu’investisseur, je dispose d’un apport de 50 000. Je peux monter un dossier de prêt et emprunter 200 000. Au lieu de toucher les revenus locatifs d’un bien modeste, comme un studio, je peux investir dans un immeuble à rénover et le transformer en plusieurs appartements dont les loyers me permettent de rembourser mon crédit.”

Le crédit est une chance pour l’investisseur immobilier. Il faut donc s’en saisir sans hésiter, explique le fondateur de CEG Invest, Philippe Germain. Bien sûr, comme pour tout investissement, il y a quelques risques. L’important est de savoir les maîtriser. Lorsqu’on participe à une levée de fonds pour un investissement collectif, mieux vaut opter pour des opérations supervisées par l’AMF Québec. L’Autorité des marchés financiers permet des transactions plus transparentes et une meilleure sécurisation des investisseurs.

Des avantages qui dépassent largement les risques, selon Philippe Germain

Grâce au prêt immobilier, vous pouvez acheter un bien immobilier plus important, comme un immeuble. Mais vous pouvez aussi vous servir du crédit pour optimiser le montage financier d’un investissement dans un programme immobilier, comme ceux que mène Philippe Germain avec CEG Invest. Les opérations financières supervisées par l’AMF Québec peuvent être choisies avec une meilleure visibilité, et un risque réduit.

L’objectif de l’effet de levier est de générer une rente immédiate, tout en remboursant les mensualités. En parallèle, l’investisseur se crée un patrimoine immobilier. Ce dernier constitue une valeur sûre, confie Philippe Germain. De plus, la souscription d’un prêt oblige l’investisseur à épargner, ce qui constitue un avantage supplémentaire. L’essentiel est de construire le projet de manière à ce qu’il génère un cash flow positif.

Parmi les risques figure le défaut de remboursement du crédit. Si le calcul est bien fait en amont, ce cas ne se produit généralement pas, car les loyers perçus sont suffisants et l’investisseur n’a pas à mobiliser ses propres ressources. Cette situation peut parfois se présenter en cas de vacance locative. C’est pourquoi Philippe Germain conseille l’investissement dans un immeuble, pour que les vacances soient couvertes par la location d’autres appartements. Et la dépréciation du marché immobilier ? Pour le fondateur de CEG Invest, c’est un faux problème. Aussi longtemps que les appartements sont loués et que l’investisseur ne vend pas son bien, il ne ressent pas les effets de la baisse. Le marché a le temps de remonter. C’est sur ce type de stratégie que mise Philippe Germain.

Pourquoi Philippe Germain recommande de suivre les conseils de l’AMF Québec

Selon Philippe Germain, l’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec joue un rôle crucial dans la sécurisation des investissements. En tant qu’entité de régulation, l’AMF Québec assume des responsabilités de supervision des transactions financières, réagissant aux défis économiques et financiers engendrés par la crise sanitaire et les instabilités mondiales actuelles.

L’AMF Québec occupe une position centrale en surveillant les opérations financières clés dans la province. Il est intéressant de noter que d’autres provinces au Canada envisagent d’adopter une structure similaire, s’inspirant du modèle de l’AMF Québec et de son efficacité. En assurant la surveillance des transactions financières, l’AMF Québec contribue activement à renforcer la confiance sur le marché, garantissant ainsi la sécurité des investissements et apaisant les préoccupations des investisseurs.

Partager :