Comment créer son entreprise avec 0 euro ?

41
Partager :

Le capital est indispensable à la création de toute structure. Cependant, sa constitution est un obstacle majeur qui empêche plusieurs belles entreprises de voir le jour. Nombreux sont ceux qui disposent de bonnes idées d’entreprises, mais ne trouvent pas le financement nécessaire pour y parvenir. Découvrez dans ce guide comment créer son entreprise avec 0 euro

Ouverture de sa société sans rien sur le plan juridique et celui de la trésorerie

D’un point de vue juridique, vous pouvez mettre en place votre entreprise avec 0 euro. Cela se justifie par le fait que vous n’avez nul besoin de capital minimum pour une SARL ou une EURL. Il en va de même pour une SAS ou encore une auto-entreprise.

A découvrir également : Comment opérer un changement sur le Kbis ?

En ce qui concerne la trésorerie, notez que vous aurez quand-même besoin d’un minimum de capital. Celui-ci sera utile pour solder les premiers frais occasionnés par l’activité.

En effet, si les premiers mois sont réservés à la recherche de clients, vous devez prévoir le coût du loyer. C’est également le cas avec l’acquisition de stock, les matériaux, la publicité et les autres charges.

A lire aussi : Yahoo : produits et histoire de l'entreprise

Enfin, même quand vos clients lanceront des commandes, il y aura un écart de règlement des factures. Sachez qu’il y a par ailleurs les risques de rebondissement pouvant survenir. Durant ce temps, vous devez quand-même penser à votre survie.

Les aides, les subventions et la banque

Sachez avant tout que l’obtention des aides ou subventions, n’est possible qu’avec un capital minimum de base. Retenez que les organismes comme NACRE, pourront difficilement placer leur confiance en votre projet sans rien au départ.

Quant aux établissements financiers, vous aurez du mal à les convaincre de vous faire un prêt pour votre projet. Dans ce cas, optez pour les aides financières de la part de la famille ou des amis.

En conséquence, vous vous garantissez au moins peu de fonds de la part de la banque. De plus, la confiance qu’accorde votre entourage, influencera votre financement.

Quelles activités pour la création d’une entreprise sans argent ?

La création d’une entreprise sans argent n’est possible que pour les activités ne suscitant que peu de financement de base. Notez que parmi les idées de sociétés auxquelles songer, se trouve la création de votre propre boutique en ligne.

En dehors de cette dernière, vous avez la possibilité de :

  • Se lancer dans les activités de services à la personne ;
  • Devenir un freelance marketing ou un agent commercial indépendant ;
  • Monter un projet de vente à domicile ;
  • Exercer une activité artisanale qui ne requiert pas un grand investissement en matériels ;
  • Proposer des prestations au domicile du client ;
  • Effectuer des prestations de services comme photographe freelance, consultant freelance… ;
  • Se lancer dans une activité de conseil, de formation ou toute autre activité intellectuelle selon ses qualifications ;

Enfin, vous avez d’autres solutions qui sont l’installation d’un cabinet à domicile ou opter pour la pratique des activités libérables. Notez que vous êtes en mesure d’exercer aussi en tant que consultant indépendant.

Les aides de l’état : l’ACCRE et le Dispositif BPI France

Si vous êtes chômeur, en quête de création ou de reprise de votre entreprise, vous pouvez en bénéficier. Notez que les conditions d’éligibilité prennent en compte votre âge, devant se situer entre 18 et 25 ans.

Sachez que si vous êtes un handicapé, vous devez avoir au plus 30 ans. En dehors de ces conditions, vous devez jouir d’une allocation de sécurisation professionnelle et bien d’autres

Notez qu’en matière d’avantage, vous obtenez une exonération de cotisations sociales et d’une allocation. En tant qu’entrepreneur, vous profitez aussi d’une aide de 45% des cotisations de chômages restants.

Si vous souhaitez faire la demande d’ACCRE, rendez-vous dans une agence Pôle Emploi. Ensuite, faîtes en de même au Centre de Formalités des Entreprises. Veillez à le faire 45 jours maximum à la suite de la date de création de l’entreprise.

Enfin, sachez qu’il y a aussi des aides comme le dispositif BPI France. Celui-ci est constitué de garanties et solutions pouvant convaincre les banques à financer votre projet.

Partager :