Faux plafond : les différents types de faux plafonds

90
Partager :

Très apprécié grâce au double avantage qu’il procure, le faux plafond connaît le succès depuis bien longtemps dans le bâtiment. En effet, il permet à la fois de masquer un plafond disgracieux mais aussi de contribuer à l’isolation phonique et thermique de la pièce. Par contre, choisir son faux plafond ne se fait pas au hasard car il existe différents types de faux plafonds. Vous êtes justement à la recherche du faux plafond idéal pour chez vous ? Cet article va vous aider à faire votre choix.

Pourquoi un faux plafond ?

Si vous n’êtes pas encore complètement convaincu par le faux plafond, il est nécessaire de revenir aux bases. Par définition le faux plafond est un habillage qui permet de masquer le plafond existant pour diverses raisons.

A voir aussi : Quel carrelage mural pour une douche ?

Pour créer une ambiance

Sa première raison d’être est donc de nature décorative. Le faux plafond va, en effet, permettre de lisser certaines imperfections de votre plafond. Entre dissimuler certains fils et tuyauteries ou encore une charpente pas très esthétique et les garder au vu de tous, le choix est vite fait. Mais en plus, grâce au faux plafond, vous allez pouvoir créer une petite ambiance chaleureuse grâce à un plafond un peu plus bas et des luminaires intégrés adaptés. En jouant sur les volumes, vous allez équilibrer un espace qui peut sembler trop froid au premier abord.

Pour renforcer l’isolation

Deuxième avantage non négligeable du faux plafond, ce sont ses propriétés isolantes. En effet, chauffer une pièce avec une grande hauteur sous plafond peut coûter cher sur la durée. Outre le fait que le faux plafond va cacher tout le dispositif d’isolation (laine de verre…), l’habillage va aussi servir d’isolation thermique lui-même. En outre, certains types de faux plafonds vont vous aider à améliorer l’isolation phonique de votre maison, ce qui ne serait pas de refus si vous habitez dans un appartement situé dans un logement collectif.

Lire également : Comment regulariser surface habitable ?

Faux plafond tendu ou suspendu ?

Maintenant que vous êtes convaincu sur l’utilité du faux plafond, il faut être concret dans le choix du faux plafond. Et parmi les principaux types de faux plafond qui existent sur le marché, vous avez le faux plafond tendu et le faux plafond suspendu. En effet, selon le matériau dans lequel il est fait mais aussi selon la technique de pose, vous pouvez opter pour l’un ou l’autre de ces faux plafonds.

Le faux plafond tendu

Aussi connu sous le nom de plafond fixe, le faux plafond tendu est fait à partir d’une toile de matière plastique. Il est adapté à des intérieurs à la décoration moderne ou contemporaine. Malgré son aspect simple et épuré, l’installation d’un faux plafond tendu est délicate et nécessite l’intervention d’un professionnel.

Le faux plafond suspendu

Ce faux plafond est composé d’une structure métallique suspendue avec des rails et de dalles carrées. Ces dalles sont en général fabriquées à partir de différents matériaux : terre cuite, plâtre, PVC, lambris, lames de bois… Ce type de faux plafond est le plus apprécié pour les projets de rénovation.

Faux plafond avec une structure : visible ou non visible ?

En creusant encore un peu plus dans votre démarche pour choisir votre faux plafond, vous pouvez aussi opter pour une structure visible ou non visible. A ce stade, vous allez faire votre choix en fonction de la difficulté d’installation mais aussi en fonction du résultat que vous attendez tant en termes d’esthétique que d’isolation phonique.

Le faux plafond à structure visible

A cause de son ossature en acier galvanisé dans laquelle va s’imbriquer les dalles, vous aurez comme résultat final un effet quadrillé. Vous avez le choix entre le faux plafond en dalle acoustique et thermique et le faux plafond en dalle PVC.

Le faux plafond en dalle acoustique et thermique

Les dalles thermique et acoustique procurent l’isolation optimale à votre pièce. De dimensions standard et grâce à leur légèreté, les dalles de ce type de faux plafond sont plus faciles à poser. En le recouvrant d’un film décoratif, vous pouvez ajouter une touche plus déco à votre faux plafond.

Le faux plafond en dalle PVC

Ce faux plafond présente surtout l’avantage de la praticité. En effet, son côté hydrophobe et inaltérable le rend plus résistant dans le temps. Le petit plus : ce faux plafond est aussi disponible sur les marchés sous plusieurs couleurs.

Le faux plafond à structure invisible

Il s’agit ici de faux plafond au fini sans quadrillage. Pour un résultat encore plus épuré, vous pouvez opter pour le faux plafond à structure invisible.

Le faux plafond en plâtre

Un grand classique des faux plafonds, le faux plafond en plâtre est généralement utilisé dans les pièces de vie comme le salon ou la salle à manger. En effet, ils présentent le défaut de ne pas supporter les pièces humides (donc il vaut mieux oublier pour la cuisine ou la salle de bain).

Le faux plafond en métal

Très chic et contemporain, le faux plafond en métal a toute sa place. Par contre, il est plus onéreux.

Le faux plafond en lambris

Compromis entre budget et esthétique, le faux plafond en lambris (PVC ou bois) est aussi très neutre et facile à entretenir.

Partager :