Qui prévenir quand on change de banque ?

1275
Partager :

Pour une raison ou une autre, vous pouvez être amené à changer votre banque. Il suffit donc d’en demander la clôture. La loi Macron votée en 2017 facilite désormais le processus de changement. Néanmoins, dans votre processus de changement, vous devez informer certains organismes. Cela vous permet d’éviter certaines déconvenues. Si vous devez changer de banque, qui prévenir ? Réponse ici.

Les organismes qui opèrent des prélèvements

Dans un processus de changement de banque, vous êtes tenu d’informer votre ancienne banque de votre volonté à la quitter. Il s’agit d’une décision légitime qui peut vous permettre d’avoir de nouveaux prêts à des taux plus intéressants.

A lire en complément : Comment maquiller un visage ridé ?

Dès lors, votre nouvelle banque vous fournit un nouveau relevé d’identité bancaire ou un IBAN. Grâce à ce dernier, vous pouvez transférer vos fonds de votre ancienne banque. Cependant, vous devez informer les organismes qui débitent votre compte.

Les fournisseurs d’énergie

Si vous avez un abonnement auprès d’un fournisseur d’énergie, ce dernier effectue sûrement un prélèvement sur votre compte. Dès que vous changez de banque et donc de RIB, il vous faut l’informer. Vous pourrez lui envoyer un courrier avec un accusé de réception dans lequel vous lui communiquez votre nouveau relevé d’identité bancaire.

A lire également : Inscrire sa demande d'inscription sur la liste électorale

Les fournisseurs d’accès à internet

En plus des organismes qui fournissent de l’énergie, les fournisseurs d’accès à internet sont également concernés. Au risque de ne plus pouvoir accéder à internet, vous devez également les contacter et leur fournir votre nouveau RIB.

Les agences d’assurance

Vous avez sûrement souscrit des formules d’assurance auprès de différents assureurs selon vos besoins. Dans la plupart des cas, les compagnies d’assurance débitent vos cotisations de façon mensuelle de vos comptes. Ainsi, une fois que vous changez de banque, il faudra les informer au risque de voir votre contrat suspendu.

Les bailleurs (loyers)

Si vous payez vos loyers directement à partir de votre compte en banque, le bailleur doit être informé d’un changement de compte en lui fournissant le nouveau RIB.

Les services d’impôts

Les services d’impôts sont aussi des organismes qui effectuent des prélèvements sur votre compte, d’où la nécessité de les informer. Ce sera de même pour les mutuelles qui complètent la sécurité sociale.

Les organismes qui vous versent des allocations

Au même titre que les organismes effectuant des prélèvements sur votre compte, ceux qui vous versent des allocations doivent également être informés. C’est le cas par exemple de la CAF ou de la sécurité sociale. Comme dans le cas précédent, il vous suffit de leur faire parvenir une lettre avec accusé de réception leur notifiant votre nouvelle adresse bancaire. Si vous avez des mutuelles complémentaires, vous devez également les informer.

Comment faire un changement de banque ?

Dans la pratique, les changements de banques sont consécutifs à l’application des tarifs onéreux dans un premier temps. Ensuite, lorsque les services proposés par un établissement bancaire ne correspondent pas aux besoins réels du client, ce dernier peut envisager de changer de banque.

Pour commencer, vous devez choisir votre nouvelle banque. Si vous quittez la première structure financière parce que ses tarifs ne vous conviennent plus, inutile de faire les mêmes erreurs par la suite. S’il est possible de tenir compte des critères distincts, cela peut être chronographe.

De ce fait, optez pour des comparateurs de banque. Ces outils gratuits en ligne peuvent vous aider à bien choisir votre établissement bancaire suivant des paramètres bien précis.

Une fois le choix opéré, vous pouvez ouvrir un compte dans la nouvelle banque. L’ouverture est gratuite, aucuns frais d’ouverture ne sont requis. À partir de cet instant, vous pouvez profiter de l’aide à la mobilité bancaire.

C’est un instrument grâce auquel vous pouvez donner un mandat à la nouvelle banque pour opérer en votre nom. Il lui revient donc de s’occuper de toutes les démarches administratives liées à un changement de compte en banque. Dans ce cas, ce sera la nouvelle banque qui informe l’ancienne de votre volonté de clôturer votre compte.

Lorsque les documents requis sont fournis, les deux banques disposent d’un délai légal de 22 jours pour opérer le changement.

Dans la pratique, l’ancienne banque est tenue de vous informer par rapport à toute opération de débit ou de virement sur les 13 mois suivant la clôture du compte.

Les organismes qui gèrent vos remboursements de santé

Lorsque vous effectuez un changement de banque, pensez à bien prendre en compte les organismes qui gèrent vos remboursements de santé. Effectivement, ces acteurs jouent un rôle crucial dans le suivi et la gestion de votre couverture santé.

Pensez à bien signaler à votre nouvelle banque le nom des organismes auprès desquels vous êtes affilié pour vos remboursements de santé. Cela leur permettra d’effectuer les démarches nécessaires pour mettre à jour vos informations bancaires et assurer ainsi une continuité dans les paiements.

L’un des principaux organismes concernés est l’Assurance Maladie. Il s’agit d’une structure publique chargée du remboursement partiel ou total des frais médicaux engagés par les assurés sociaux. Une fois informée du changement de banque, elle mettra à jour ses données afin que vos futurs remboursements soient correctement versés sur votre nouveau compte.

Si vous bénéficiez d’une complémentaire santé (mutuelle), pensez à bien coordonner les informations bancaires. Les mutuelles sont des structures privées qui viennent en complément de l’Assurance Maladie pour couvrir certains frais non pris en charge par celle-ci. Elles doivent être tenues informées afin que les montants convenus soient prélevés sur votre nouveau compte bancaire.

N’oubliez pas non plus les autres acteurs liés à la gestion financière de votre dossier médical tels que la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) si vous percevez des prestations familiales, ou encore votre caisse de retraite si vous êtes pensionné. Ces organismes doivent être informés du changement de banque pour que les versements et remboursements continuent d’être effectués sans interruption.

Sachez qu’il est toujours préférable de prévenir ces organismes par écrit en leur envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception. Cela permettra d’avoir une preuve en cas de litige ultérieur et garantira que vos démarches ont bien été prises en compte.

Lors d’un changement de banque, il est primordial d’informer les organismes qui gèrent vos remboursements de santé afin d’éviter toute interruption dans le processus. Prenez le temps d’effectuer toutes les démarches nécessaires pour assurer une transition fluide et continue dans la gestion financière de votre santé.

Les organismes qui effectuent des virements réguliers (salaires, pensions, etc)

Lorsque l’on envisage un changement de banque, pensez à bien prendre en compte les organismes qui effectuent des virements réguliers sur notre compte. Parmi ces organismes figurent notamment les employeurs pour le versement des salaires, les caisses de retraite pour le paiement des pensions, ainsi que divers organismes gouvernementaux ou privés pour le versement d’allocations.

Pour faciliter la transition vers une nouvelle banque, pensez à bien dresser une liste exhaustive des organismes susceptibles d’effectuer des virements réguliers sur notre compte actuel. Il peut s’agir par exemple du service des ressources humaines de notre employeur, du service administratif de notre caisse de retraite, ou encore du département dédié aux allocations familiales.

Une fois cette liste établie, pensez à bien informer ces organismes du futur changement de banque afin qu’ils puissent mettre à jour leurs informations et effectuer les modifications nécessaires dans leurs systèmes informatiques. Cette étape peut être réalisée par différents moyens : courrier postal avec accusé de réception, email sécurisé ou appel téléphonique officiel.

Il est aussi judicieux d’inclure dans cette communication toutes les informations pertinentes relatives au nouveau compte bancaire: nom et adresse complète de la nouvelle banque ainsi que le numéro IBAN correspondant. Cela permettra aux organismes concernés d’enregistrer sans encombre ces nouveaux renseignements et assurera une transition fluide lors du passage à la nouvelle institution financière.

En plus des virements réguliers, pensez à bien prévenir aussi les organismes avec lesquels nous avons des prélèvements automatiques sur notre compte actuel. Il peut s’agir par exemple d’organismes d’assurance pour le paiement des primes, de fournisseurs d’énergie ou encore de services d’abonnement en ligne.

Il est impératif de vérifier attentivement nos relevés bancaires afin de repérer tout virement régulier oublié et prendre rapidement les mesures nécessaires pour effectuer le changement auprès du nouvel établissement bancaire.

Réaliser un changement de banque implique un certain nombre de démarches administratives indispensables à prendre en considération. Informer correctement et en temps voulu les organismes qui effectuent des virements réguliers ainsi que ceux auxquels nous sommes redevables en prélèvement sera une étape cruciale dans ce processus. Une approche organisée et méthodique permettra une transition fluide vers la nouvelle institution financière choisie.

Partager :