Comment assurer son vélo ?

1442
Partager :

Assurer un vélo. Cela paraît bizarre mais oui, tout comme une voiture, il est très utile d’assurer son vélo. En effet, celle-ci n’est pas obligatoire mais devient de plus en plus virale vu les intéressantes offres que proposent les contrats d’assurance vélo. Pour mieux savoir comment assurer un vélo, nous vous invitons à la lecture des informations suivantes.

Faites attention aux clauses du contrat

Tout d’abord  pour assurer son vélo, il est important de se renseigner sur les différentes clauses incluses dans le contrat. Plusieurs critères sont à prioriser à ce niveau. Mais tout dépend des besoins du souscripteur. Avant donc d’assurer votre vélo rassurez-vous qu’il inclut les éléments suivants :

A lire en complément : Comment choisir les bonnes chaussettes à neige pour votre voiture ?

L’assurance vélo contre tout type de vol

Il peut s’agir d’un vol à domicile ou hors domicile. Lorsqu’il s’agit d’un vol à domicile ou dans un compartiment indépendant (cave, garage etc), il vous est possible de percevoir une indemnité. Toutes ces indemnités dépendent des différentes clauses du contrat. Certaines dispositions, conditions et faits en dépendent également.

Il est par ailleurs possible de jouir d’une certaine prise en charge en cas de vol de votre vélo à l’extérieur du domicile. Mais ici, un supplément sera requis dans le contrat.

A lire aussi : Quelle est la meilleure période pour vendre sa voiture d'occasion ?

En résumé, sachez que cette clause est subordonnée à des conditions très restrictives. Toutefois, selon la valeur de votre vélo (VTT, VAE, vélo de course) vous pouvez souscrire à une garantie d’assurance vélo contre vol spécifique.

L’assurance contre les dégradations et les casses

Aussi importante que la première, cette clause permet d’être indemnisé dans certaines situations. Il s’agit des cas de chutes, de vandalismes ou d’accidents.  Vous pourrez ainsi être dédommagé si vous subissez l’un de ces sinistres. En revanche si votre vélo est responsable du sinistre cette assurance se chargera de vous couvrir.

La responsabilité civile

Celle-ci se charge spécifiquement de couvrir tous les dommages que votre vélo engendrerait. A une tierce personne bien-sûr.

Voilà un peu ce à quoi doivent ressembler les clauses de votre contrat de vélo. Vous aurez ainsi, en toute quiétude, assuré votre vélo.

Autres prérequis pour assurer son vélo

Outre les clauses à ne pas négliger dans ce processus, bien d’autres éléments permettent de bien assuré un vélo.

Tenez compte des primes d’assurances

De toute façon, vous devez verser certaines primes. Faites donc attention à cela. Généralement le prix d’une prime d’assurance dépend du type de vélo. Et ce prix varie entre 30 à 60 €. Un conseil, optez pour l’assurance la moins chère possible. Vous n’aurez de ce fait pas à être surpris lors de la réception des indemnités.

Renseignez-vous sur les limites et les montants des garanties ou indemnités

Pour assurer votre vélo, vous devez maîtriser tous les critères qui conditionnent la prise en charge du vélo. N’oubliez aucun détail, sinon vous serez le perdant. Posez toutes vos questions en cas de mauvaise compréhension.

Peu importe le type d’infraction, les assureurs proposent la plupart du temps les mêmes garanties. Avant donc d’assurer votre vélo, assurez-vous que le montant des indemnités est juste. N’hésitez pas à faire des comparaisons.

Néanmoins, sachez que dans l’année, seulement 2 sinistres sont indemnisés. Et selon le contrat signé, le plafond d’indemnisation est entre 1500 € et 4000 €.

Les différents types d’assurance vélo disponibles sur le marché

Il existe plusieurs types d’assurances vélo sur le marché. Vous devez choisir celle qui convient le mieux à vos besoins et budget.

C’est la première assurance que vous pouvez souscrire pour votre vélo. Elle est parfois incluse dans votre contrat de location ou multirisque habitation. Cette assurance prend en charge tous les dégâts que vous pourriez causer à un tiers avec votre vélo : accident, chute, casse matérielle…

Comme son nom l’indique, cette assurance assure contre tout vol ou perte de votre vélo ainsi que des éventuels dommages causés au cours d’une utilisation normale (chute, vandalisme). C’est une option complète permettant de dormir sur ses deux oreilles sans se préoccuper des mauvaises surprises liées aux dégradations et aux vols. Il faut savoir que ce type d’assurance n’est jamais imposé mais il s’avère être très pratique surtout si vous vivez dans une ville où il y a beaucoup de vols de deux roues.

Si vous possédez un VTT ou un VTC équipé d’un GPS dernier cri ainsi qu’un antivol électrique connecté, nous conseillons fortement ces extensions afin d’être pris en charge financièrement en cas de vol. Effectivement, l’assurance prendra alors aussi en charge les accessoires ajoutés au vélo.

Avant de choisir une assurance pour votre vélo, il faut étudier les différentes offres et en évaluer la pertinence par rapport à vos besoins et à votre budget.

Comment évaluer la valeur de son vélo pour une assurance optimale

Maintenant que vous savez quelles sont les différentes assurances disponibles pour votre vélo, il est temps de déterminer la valeur de celui-ci. Pourquoi ? Parce que le montant des primes d’assurance dépend directement du prix du vélo. Il faut donc bien évaluer la valeur réelle de votre deux-roues afin d’éviter des surprises en cas de sinistre.

Le premier critère à considérer est l’âge du vélo. Effectivement, plus un vélo est vieux, moins sa valeur sera élevée. Les assureurs prennent en compte l’état général des composants : cadre, fourche, transmission pour calculer la somme assurable.

Les accessoires ajoutés au vélo ont aussi une importance capitale dans le calcul de sa valeur réelle auprès des sociétés d’assurance et peuvent parfois avoir besoin d’une extension garantie accessoire pour être couverts.

Vient l’étude minutieuse de tous les équipements qui constituent le vélo : roue libre arrière (casque), roulements et boîtiers (genouillères etc.). Leur état doit impérativement être vérifié avant toute souscription à une assurance cycle.

Faire réaliser une carte grise pour son deux-roues peut aussi faciliter grandement cette opération car elle prouve qu’il s’agit bel et bien du propriétaire légitime et renseigne sur toutes les caractéristiques techniques utiles à connaître lorsqu’on souhaite souscrire une assurance.

Une évaluation rigoureuse de votre vélo permettra d’obtenir une couverture optimale pour votre deux-roues. Elle vous garantira aussi la prise en charge des frais liés à un vol, un accident ou toute autre cause pouvant endommager le vélo et ses accessoires.

Partager :