Hacking de la Nintendo Switch : comment en tirer le meilleur parti ?

951
Partager :
Hacking de la Nintendo Switch : comment en tirer le meilleur parti ?

Sans doute la console de jeu portable la plus populaire du moment, la Nintendo Switch a démontré un potentiel plus qu’époustouflant en termes de puissance et de capacité pour les jeux et les joueurs ! Cherchant à pousser la machine jusque dans ses derniers retranchements, certains se sont amusés à hacker la console. On vous explique en quoi cette option peut être pratique.

Pourquoi hacker une Switch ?

La Nintendo Switch offre déjà de très bonnes performances pour une console portable et de salon, alors pourquoi la hacker ? Si certains utilisent le hack pour son illégalité (que nous ne recommandons pas), il y a d’autres avantages.

A lire en complément : Biofutur résultats : connexion au site www biofutur fr

Si la console présente pas mal d’avantages avec son mode online, sa qualité vidéo, son fonctionnement USB et en ligne pour les téléchargements ainsi que ses nombreuses sorties, elle peut être hackée. Hacker un appareil signifie rentrer dans son système d’exploitation pour y effectuer des modifications qui ne sont pas prévues à l’origine (cela peut donc endommager la console !).

Sachez tout d’abord que le hacking est une infraction au règlement et à la loi, ce qui veut dire qu’il n’est pas recommandé de le pratiquer. Toutefois, si vous vous y adonner, le hacking vous permettra d’installer des programmes qui ne sont pas validés par Nintendo, notamment par émulateurs. Vous pourriez donc vous retrouver avec des jeux, des applications et des logiciels en plus sur votre modèle piraté comme de vieux jeux Mario. Il vous serait également possible d’optimiser les capacités de la console en dépassant les limitations imposées pour améliorer le gameplay.

A découvrir également : Téléphonie d’entreprise : ce que peut vous offrir la téléphonie sur IP

Avantages d’une Switch hackée

Si votre Switch est hackée parce qu’elle a été revendue dans cet état ou que vous avez voulu la bidouiller vous-même, il peut y avoir des avantages.

Le premier avantage d’une Switch hackée sera de booster ses capacités en dehors des limites prévues. Cela se fait simplement par l’usage de logiciels manipulant le système d’exploitation pour ôter lesdites restrictions.

Autre avantage, vous pourrez utiliser des logiciels qui ne sont normalement pas autorisés sur la machine, car impossible à télécharger sans cette technique. En passant par des émulateurs, vous pourrez jouer à d’anciens jeux Nintendo comme les premiers Mario ou même à des jeux d’autres consoles comme la Xbox, des jeux Android et autres.

La customisation de votre console sera plus étendue aussi puisque cette dernière ne sera plus limitée. Vous aurez donc plus de choix pour les fonds d’écran, les sons, etc.

Il est aussi possible de sauvegarder vos sauvegardes de jeu plus efficacement sans recourir au cloud en ligne payant de Nintendo. Il vous est aussi possible de modifier les sauvegardes et d’ajouter des mods, chose très courante sur PC et qui peuvent grandement améliorer le Gameplay.

Hacking de la Nintendo Switch : comment en tirer le meilleur parti ?

Les inconvénients de hacker sa console

Tout n’est pas rose dans le monde du hacking et votre console va en pâtir. Si vous souhaitez jouer avec un système auquel vous n’êtes pas censé accéder, vous perdrez toute forme de garantie sur votre console.

Ensuite, les fonctionnalités en ligne et e-shop de la console ne vous seront plus accessible puisque Nintendo va se protéger du hacking. De plus, si vous n’avez pas prévu de copie propre pour la console, cette dernière sera hackée à jamais sans retour, rendant le support injouable pour les joueurs normaux. Il parait même que le Bluetooth serait compromis.

Que vous décidiez d’hacker votre Switch ou non tient de votre responsabilité ! Nous ne l’encourageons pas, mais si vous vous retrouvez avec une console d’occasion déjà hackée, vous savez désormais que vous pouvez quand même vous amuser avec. Toutefois, vous ne pourrez jamais vraiment la récupérer dans son mode original.

Partager :