La réglementation sur le contrôle de température en entreprise

91
Partager :

Aujourd’hui, on ne peut pas encore dire que le virus du Covid-19 a vraiment disparu. Même si différentes mesures ne sont plus obligatoires, on se doit d’être attentif. C’est pour cette raison d’ailleurs que certaines entreprises n’ont pas encore levé le système de contrôle de température à leur entrée. Si vous êtes encore au stade où vous allez faire revenir petit à petit vos collaborateurs dans vos locaux, voici tout ce que vous devez savoir sur la réglementation relative à la prise de température en entreprise.

Prise de température pour dépister les porteurs du virus

Le protocole sanitaire en entreprise a laissé place au guide des mesures de prévention des risques de contamination au Covid-19 et au protocole de déconfinement. Dans ce dernier d’ailleurs, on ne recommande plus la prise de température à l’entrée des entreprises. Cette décision du ministère du travail s’explique par le fait que certaines personnes atteintes du Covid-19 sont asymptomatiques. Ces dernières n’ont pas de fièvre, ni d’autres symptômes, mais restent quand même contagieuses.

A découvrir également : Comment augmenter les ventes dans un restaurant ?

La prise de température à l’entrée n’est plus recommandée, mais toute structure peut décider de mettre en place un système de contrôle pour les personnes qui entrent dans leurs locaux. Oui, elle peut décider de mesurer la température d’un visiteur.

Une décision validée par les collaborateurs

Le dirigeant d’une entreprise peut décider de mettre en place un système de contrôle de température, mais il ne peut être effectif que lorsque tous les collaborateurs y donnent le feu vert. En effet, tous les membres de votre personnel doivent vous suivre dans la mise en place de ce type de précaution. Pour une grande structure, notamment celles collaborant avec des sous-traitants, il faut avoir l’avis de ces derniers. Vous pouvez même leur faire participer pour l’élaboration d’un meilleur système pour préserver la sécurité et la santé dans l’entreprise. Une fois la décision validée, elle doit être formalisée par une note de service.

A voir aussi : Comment choisir le tampon entreprise idéal ?

Quelques obligations à respecter

Même si vous êtes soucieux de la santé de vos collaborateurs, cette prise de température ne doit pas se faire n’importe comment. Le système mis en place doit se plier aux dispositions du Code de travail et ne doit pas dépasser ce cadre de précaution. Vous devez d’ailleurs, dès le départ, être très clair dans ce système. Il est par exemple important de bien déterminer la manière dont le contrôle se fera ainsi que les mesures à prendre en fonction des résultats de contrôle. Il est à préciser également que si la note de service n’est pas assez claire, le salarié a le droit de refuser ce contrôle. Vos collaborateurs doivent être en connaissance de toutes ces informations.

La prise de température ne doit par exemple pas se faire sous le soleil tapant. Vous devez prévoir un abri à l’abri du soleil et du vent pour l’effectuer. Vous devez également vous arranger à ce que dans cet abri, la dignité des personnes soit bien respectée. Pour ce contrôle, vous ne pouvez pas non plus prendre n’importe quel thermomètre. Seuls les modèles sans contact, notamment ceux fonctionnant à l’infrarouge, sont autorisés. Vous pouvez en trouver sur Securimed.

La personne chargée de ce contrôle doit être formée, même si on lui offre un thermomètre facile à utiliser. Cette personne ne peut enregistrer les résultats, à moins qu’elle soit un médecin, un infirmier ou un personnel médical.

Fièvre et Covid-19

La fièvre est un des premiers symptômes du coronavirus et c’est bien ce qui se passe dans de nombreux cas. Vous devez tout de même comprendre que c’est aussi un symptôme de nombreuses autres maladies, notamment des pathologies infectieuses et des maladies saisonnières. Chez certaines personnes atteintes du Covid aussi, il n’y a pas de fièvre.

Ceci dit, vous ne devez pas vous fier à 100% au résultat de la prise de température. Vous devez d’ailleurs savoir que lorsque la température dépasse les 38°C le matin et les 38,3°C le soir, on parle déjà de fièvre, mais ce n’est pas forcément la Covid-19. Vous n’êtes pas obligé de renvoyer la personne chez elle. Vous pouvez tout de même la surveiller et voir si elle ne présente pas d’autres symptômes du Covid-19 comme la fatigue, les maux de gorge ou la toux. Vous pouvez également questionner le concerné pour décider des mesures à prendre.

Partager :