Assurance auto: les inconvénients

39
Partager :

Lorsque vous avez une voiture ou un autre véhicule dans votre patrimoine, il va de soi que vous avez obligatoirement besoin d’une assurance. Dans cette situation, deux choix principaux s’offrent à vous, en l’occurrence l’assurance auto tous risques et l’assurance au tiers. Malgré tous les avantages que miroitent les compagnies d’assurances, il serait suicidaire de croire que l’un ou l’autre de vos choix sera sans risque. Découvrez ici les inconvénients de l’assurance auto.

Les inconvénients de l’assurance auto tous risques

La formule la plus complète d’assurance pour un conducteur reste l’assurance auto tous risque. Le niveau de protection dont bénéficie le souscripteur, le véhicule et éventuellement un tiers impliqué dans un accident, est excellent. Les différentes garanties de cette assurance auto peuvent varier d’une agence à une autre, même si les aspects fondamentaux leur sont communs. Vous avez même la possibilité de réajuster les différentes options de votre assurance. Néanmoins, elle n’en reste pas moins empreinte de quelques inconvénients dont il vaut mieux s’informer avec de signer le contrat.

A lire également : Où trouver les chevaux fiscaux ?

Le coût élevé de l’assurance

L’assurance auto tous risques se démarque principalement par son coût élevé. C’est donc tout naturellement que les conducteurs préfèrent choisir des formules d’assurances nettement plus économiques. En effet, il est bien possible que vous déboursiez jusqu’à 1000 euros par an pour une couverture auto tous risques.

Les exclusions de garanties

En souscrivant une assurance auto tous risques, vous ne devez pas vous attendre à bénéficier d’une indemnisation dans tous les situations. Certaines exclusions de garanties légales sont en mesure d’invalider la couverture. Alors que certaines desdites exclusions sont des dispositions légales, d’autres sont définies selon le pouvoir discrétionnaire des compagnies d’assurances elles-mêmes. Il s’agit d’une part de la conduite d’un véhicule sans avoir un permis de conduire valide, et d’autre part du non-respect du conducteur et/ou du véhicule des règles de sécurité basiques.

A découvrir également : Quel SUV d'occasion pour 10.000 euros ?

Pour les compagnies d’assurance, consommer de l’alcool ou des narcotiques n’est pas tout de go considéré comme une exclusion légale de garantie. Toutefois, cela peut vous faire perdre plusieurs garanties et même une déchéance de l’indemnisation que l’assuré devrait recevoir.

La couverture minimaliste de l’assurance auto au tiers

Légalement, l’assurance au tiers est le minimum obligatoire que vous devez avoir avant de prendre le volant. C’est une disposition en vigueur dans toute l’union européenne. En effet, elle couvre tous les dommages que le conducteur pourrait causer à une autre personne. Son principal avantage réside dans le fait qu’elle représente la formule idéale pour le souscripteur qui veut payer le moins possible pour son véhicule et jouir d’une protection acceptable.

Lorsque votre véhicule est assuré au tiers, cela implique que votre assurance se limitera à indemniser les personnes ayant subi des dommages par la faute de votre voiture. C’est généralement le cas si ce dernier est responsable d’un accident. C’est donc une assurance offrant une protection minimaliste.

D’un autre côté, si votre véhicule est victime d’un accident, il sera dédommagé par l’assurance en responsabilité civile de l’autre conducteur.

Certains assureurs n’hésitent pas à inclure dans la formule quelques garanties supplémentaires afin de la rendre plus alléchante. Vous pouvez donc trouver :

  • une garantie pénale, ou de recours après un accident ;
  • l’assistance panne 50 km ;
  • une garantie dommages corporels du conducteur ;
  • une garantie de protection juridique.

Cette dernière garantie est plutôt rare. Néanmoins, il faut en toute honnêteté reconnaitre que les hypothèses dans lesquelles un souscripteur au tiers ne soit pas indemnisé sont nombreuses. Il ne touchera pas le moindre sou pour ses propres blesses ou dommages matériel s’il est responsable du sinistre.

Il faut ajouter à tout cela, le vol, l’incendie, et le vandalisme du véhicule qui ne seront pas pris en compte. Tous les sinistres importants, mais sans tiers responsables sont également exclus. Ainsi, si lors d’un évènement climatique, vous perdez votre véhicule ou s’il est détruit, l’assurance au tiers ne vous dédommagera pas. Par-dessus tout, vous n’avez pas l’autorisation de prêter votre véhicule à un autre conducteur.

Donc, bien que le sur le plan économique, l’assurance au tiers représente une bonne formule, il est dangereux d’en faire votre seule assurance. Elle offre une très faible couverture.

Partager :